samedi 10 février 2024

Editorial n°160 - Février 2024

En ce mois de l'amour, les Chroniqueurs du Chicaneur sont fortement occupés et visiblement amoureux aussi (mais chut, ils n'assument pas trop). Une édition qu'on peut juger un peu maigre mais nous continuons de privilégier la qualité à la quantité, sans contrainte. 

 

Hé oui, au Chicaneur, nous écrivons quand l'envie se fait sentir, quand l'inspiration est là également et c'est ce que nous jugeons essentiel afin de ne pas perdre notre flamme intérieur ! Mais n'oubliez pas que vous aussi vous pouvez proposer des articles si vous le souhaitez, nous sommes ouvert à toutes les propositions !

 

En attendant que vous vous décidiez, nous vous souhaitons une bonne lecture et un bon mois de l'amour ♥

 

 

 

 

 

 

SOS d'un sablier en détresse (article non sponsorisé par l'EDM)

Et oui... C'est déjà la fin du trimestre des flocons. Et qui dit fin de trimestre, dit aussi fin de coupe ! Mais malheureusement pour nous, nous ne sommes pas très haut dans le classement... Du coup, j'ai pu faire un petit tour de l'école afin de vous proposer 10 méthodes qui nous feraient remonter le sablier !

1. La salle de classe
Certains ne la connaissent pas, d'autres peuvent se diriger dedans les yeux fermés, mais c'est là que vous pouvez libérer toute votre créativité ! De la Tomate Pourrie aux Totally Spices, vous pouvez incarner un personnage qui vous donnera toutes les bonnes réponses ! Et beaucoup de points boni aussi ! Et puis, faire des devoirs, ça permet de se classer dans les meilleurs élèves du trimestre, pour gagner plusieurs points de dernières minutes !!!

2. La bibliothèque
Vous vous souvenez du Trick or Treat ? C'était hier il y a pas longtemps ! Beaucoup d'entre nous ont des bons pour une critique sans respecter la brigade des com's (bon d'accord, je suis celui qui en a le plus...) ! Et bien utilisons-les maintenant ! Vous pourrez gagner entre 3 et 10 points ! De plus, nos chers bibliothécaires adorent recevoir vos MP (car oui, il faut envoyer vos critiques par MP à Madame Pince) !

3. Les quiz
Le module des EMEU, tout le monde le connait ! C'est rapide, simple et efficace ! Chacun fait entre 10 et 20 questions soit un total d'entre 10 et 20 points à gagner maximum à chaque fois ! Et puis, notre cher mascotte, j'ai nommé Merlin, a créé un super topic ! Il s'agit du meilleur quizeur ! Pour chaque point gagné, vous gagnez une dragée (sous réserve d'avoir un screen !)

4. Le Hall d'Entrée
Pour les petits nouveaux, il y a l'animation "Les prémices d'une aventure magique" qui est superbe et qui vous fera découvrir le site pas à pas ! Pour chaque défi, vous gagnerez des points, et ces points seront convertis en points de maison à la fin du mois ! Quant aux moins nouveaux (pour ne pas dire "plus vieux"), il y a la partie collective ! Plus d'excuses ! En plus de gagner des points, cela vous permettra de rencontrer d'autres pédouziens !

5. La Communauté Magique Internationale (ou CMI)
Dirigée d'une main de maître par Alyne Matthews, cette section, riche en jeux sur la saga Harry Potter, vous amusera et vous récompenseras ! Si vous êtes bons en chronologie, au pendu et que vous savez défendre un personnage, alors non seulement vous gagnerez des points, mais en plus, vous ferez vivre la section comme jamais et peut être, vous serez le Sorcier du Trimestre, titre qui vous enverra tout droit au prestigieux Club de Slug !

6. Les couloirs
Dans cette section, Violette Beauchamps vous tient à l'abri des marécages portables (conseil d'ami, ne tentez pas l'expérience, mes bleus sont encore visibles...), et vous propose différents jeux. Dont le plus aimé, le Relooking, qui a obtenu le phénix du meilleur jeu ! Dans celui-ci, proposez un avatar au pédouzien dont c'est le tour, et vous serez récompensés de deux à quinze points ! Ça vaut le coup d'aller grapher non ? Mais il y a également une sous-section dans les couloirs, elle s'appelle l'Histoire de P12, vous allez me dire "Mais il n'y a pas d'historiens, alors pourquoi y aller ?" Mais, moi, mon petit doigt me dit que bientôt, quelqu'un chaussera son pied (à la sous-section hein) !

7. Les bureaux
Entre la Gazette qui vous propose le concours "À vos plumes" et le "Commentez pour gagner", les EMEU qui vous propose l'"Assaut du Magot", et le "Puissance 4", les bibliothécaires qui vous proposent les "Jeux de mots [et de] biblios", il y a largement de quoi aller gagner des points... ou largement de quoi faire plaisir à Gajiu !

8. Le Monde Magique aka le MoMa
Mais oui c'est possible ! Dans le MoMa aussi, il y a des points à gagner ! En débâtant avec les autres pédouziens ! Ça fait 10 points assurés, peu importe la longueur ! Mais si vous faites une formation, vous pouvez également gagner des points ! Mais si vous préférez faire des mauvais coups comme moi, il y a Peeves qui peut vous aider à gagner des points !!! Vous venez ravager le château avec moi ? Mouhahahahahaha !

9. Le Monde Moldu aka MoMo
Vous n'êtes pas sans savoir qu'un Commissaire-Priseur y a posé ses valises il y a peu ! Si vous aimez les puzzles (en folie !), deviner à quel Moldu ou à quel personnage vos camarades pensent, ou même, créer des phrases aussi farfelues les unes que les autres (mais qui tuent !), alors, dirigez vous rapidement vers cette section, Nausicaa se fera un grand plaisir de vous accueillir !

10. Les animations en cours
Vos professeurs, comme votre apothicaire favorite ont préparé des animations superbes ! Que diriez-vous d'aller faire un tour dans les bureaux du professorat et à Pré-au-Lard ?!

  • Les bonnes résolutions des professeurs
    Les professeurs prennent souvent des résolutions. Comme vous et moi d'ailleurs ! Le principe est simple, vous avez juste à satisfaire et à aider les professeurs dans leur résolution. Chacun a proposé deux épreuves, à vous de n'en choisir qu'une seule et de la faire !
  • Un peu d'amortentia ?
    Et Joplin aussi nous régale avec ses animations, notre très chère apothicaire a égaré quelques potions d'amortentia, le plus puissant qui existe ! Du coup, elle compte sur vous pour les retrouver, afin de ne pas les vendre à des élèves de Poudlard... Le principe ? Retrouver 5 flacons d'amortentia qui ont été caché dans la boutique, à vous de les retrouver, d'envoyer les preuves à Joplin Romney et de poster en RPG dans la boutique !


Avec toutes ces possibilités-là pour gagner des points, on a plus d'excuse pour rester dans la salle commune à se tourner les pouces ! On va gagner la seconde place, allez Serdaigle ! Je tiens également à préciser que cet article n'est absolument pas sponsorisé par notre formidable équipe de maison, mais que s'ils veulent me donner des dragées, je ne refuserai rien !

 

 

 

 

 

 

Romance, un mépris injuste ?

J'ai mis sûrement du temps à avouer à demi-mots que l'une des choses que je préfère dans les livres, c'est une jolie romance. Et je pense n'être pas la seule à avoir un jour mis à distance ces lectures. Je le sais même parce que je lis les sondages de la bibliothèque et une grande majorité de pedouzien y ayant participé rejette en bloc la romance comme genre littéraire. Je suis désolée mais je ne vous crois pas.

Et pourtant, j'aurais pu ne pas aimer les clichés amoureux, la mièvrerie et l'emmiellement total de ces histoires. Ne serait-ce parce que je ne suis pas une grande romantique dans la vraie vie. Je ne suis pas spécialement intéressée par les couples, je n'ai pas vraiment connu d'histoire d'amour qui ferait que je m'y reconnaîtrais forcément. Mais il y a quelque chos d'assez irrésistible dans les romans d'amour, dans des histoires où après maintes péripéties et mille obstacles parfois clichés, parfois jouant avec les codes, l'amour triomphe enfin, quel qu'il soit.

On peut avoir de grands principes sur la littérature, ne pas trouver cela sérieux, considérer qu'il ne s'agit que de mensonges, d'une vision idéalisée. Bien sûr que c'est idéalisé, c'est bien une partie de ce qui en fait quelque chose de plaisant. N'empêche que si l'on regarde les ventes de livres, les romances légères où le “love interest” est central sont fort bien placées. Mais toujours dénigrées et regardé de haut par les amateurs de la “bonne littérature”. Il me semble que cela peut entrer dans la catégorie des “Paralittératures” au même titre que le roman policier ou fantasy par exemple, c'est-à-dire plus ou moins le champ de la littérature qui n'est pas vraiment étudié. Que ça rejoint tout ce qui n'est pas vraiment considéré par les critiques, ces romans dits de gare que les gens bien éduqués ne lisent pas en public.

Eh bien je m'oppose à cette exclusion. L'amour à toujours été un thème totalement central de la littérature. Dans l'Antiquité, les poètes que l'on appelle “élégiaques” font des plaintes amoureuses le coeur de leurs écrits. La poésie amoureuse fourmille à tous les siècles. Dans les romans, l'Astrée, d'Honoré d'Urfé, n'est rien d'autre qu'un long roman où s'entremêlent mille histoires d'amour, chacune différente, parfois trahies, qui se terminent mal parfois, ou bien, faites de rebondissements multiples qui pourraient rappeler les meilleures telenovelas, avec du travestissement, des morts qui reviennent à la vie, des tromperies impressionnantes, des enfants cachés…

Tout ça pour dire que l'on néglige parfois un genre qui vient de loin. Que l'on peut aimer la littérature et les romans d'amour, qu'il n'y a rien de mal à aimer le genre, à apprécier Jane Austen, à aimer lire de nouvelles histoires, sur les relations humaines, trouver du réconfort dans l'illusion littéraire, se laisser emporter par des sentiments qui transparaissent derrière les mots.

Vous m'opposerez peut-être que la romance aujourd'hui a bien des points problématiques. Et en effet, je ne suis moi-même pas adepte de tous les livres de Dark Romance (qui font l'objet d'un débat qui m'intéresse bien dans le Monde Moldu en ce moment-même) ou parfois je peux mettre longtemps à trouver une histoire un peu originale, pas forcément hétéronormée et qui met en valeur des personnages qui sortent des stéréotypes. Mais ce que je veux dire, c'est que bien que toutes les romances ne soient pas bonnes, comme c'est le cas dans tous les genres au fond, de manière toute personnelle, j'ai bien envie de les mettre un peu en valeur. Rien que parce que ça peut être un moyen d'explorer les émotions d'autrui et de les faire un peu siennes, vivre un peu par procuration, sentir quelques papillons dans le ventre juste par la force des mots et pour ma part, tout cela forme d'excellents souvenirs de lecture.

Et vous, est-ce que vous assumez d'avoir des romances dans vos petites étagères ?

 

 

 

 

 

 

Et pourquoi pas la Saint Gajiu ?

Chaque année, le 14 février, nous fêtons l'amour au nom de Saint Valentin qui a été titré patron des amoureux par le pape Alexandre VI en 1496. Et si nous nous intéressions rapidement à ce Valentin...

Valentin de Terni fut un prêtre, puis un évêque durant le IIIe siècle, période passionnante surtout au niveau de l'Eglise mais ne parlons pas religion. Enfin, un petit peu car à cette époque, un peu plus tard, en 495 pour être précis, le pape Gélase Ier (oui un très beau nom) décide de mettre un terme à la fête païennes des Lupercales (une histoire de grotte, de bouc et de sacrifice) et ce n'était pas une si mauvaise idée si vous voulez mon avis. Bref, pour fait court, cette fête se déroulait entre le 13 et le 15 février et elle a été remplacée par une célébration au nom de trois martyrs nommés Valentin donnant finalement la Saint-Valentin que nous connaissons qui a commencé à prendre un côté romantique à partir du XIVe. D'ailleurs le titre de "patron des amoureux" a été attribué, comme je vous le disais plus haut, à notre cher Valentin qu'en 1496.

Petite précision : j'ai omis beaucoup de précisions dans ce résumé historique sinon je vous aurais vraiment perdu.

Maintenant que je vous ai noyé d'histoire, et qu'en résumé cette affaire a pris un millénaire, vous conviendrez que la fête de la Saint Valentin aurait pu avoir un autre nom. Pourquoi pas la Sainte Béatrice (13 février) ou la Saint Claude (15 février) ? Non, c'est Valentin qui a remporté la palme d'être LE nom associé à l'amour ad vitam aeternam.

Mais comme nous sommes à Serdaigle, cette année, j'ai envie de vous proposer : et pourquoi pas la Saint Gajiu ? C'est vrai que nous avons la chance d'avoir un directeur de maison ultra choupinou qui nous donne de l'amour à longueur de temps (même s'il nous menace aussi un peu quand on est tout mou et que le sablier des bleu et bronze a du mal à se remplir de gemmes). Mais, franchement, ne mérite-t-il pas d'être à l'honneur de la fête des amoureux avec tout ce qu'il a fait pour notre belle maison ?

Il est si... Bon, je ne vous cache pas qu'un petit rafraichissement capillaire ne lui ferait pas de mal. Il faudrait aussi revoir son hygiène de vie, il me semble que Miss Dubois étant sa fournisseuse officielle de... boissons, il serait temps que nos deux belles préfètes le mette un peu à l'eau (si vous voyez ce que je veux dire). Mais je suis sûr qu'avec ça et un peu de sport, notre directeur pourrait participer à un concours de beauté et devenir même Mister P12 ! Il faudrait évidemment qu'il oublie de faire parler son arrière-train qui a tendance à s'exprimer parfois un peu trop...

Alors qu'en dites-vous ? Et si, cette année, Gajiu était notre Saint de l'amour ?

 

 

 

 

 

 

Un message à passer ?

Parce que vos admirateurs secrets sont nombreux, il est important, de savoir ce qu'ils veulent vous dire, mais que jamais ils n'ont osé et jamais ils n'oseront le faire. Du coup, je me suis personnellement chargé de récolter les petits messages tous doux, et je me suis engagé sur mon honneur, de préserver l'anonymat. Après, si vous réussissez à trouver qui est à l'origine d'un message, gardez-le pour vous et surtout, ce ne sera pas de ma faute !

Voici sans tarder le premier message :
❝Je peux faire une déclaration à Poulet ? Parce qu'il est vraiment trop BG !❞

Un admirateur anonyme

 

❝Mes chères préfètes,
vous qui êtes si douces, si intelligentes, si originales, si impliquées... De parfaites petites esclaves, sous-fiffres, assistantes, mains prêtes à tout pour le bien de leur maison.
Que serais-je sans vous ? Rien du tout. Je vous aime.❞

Un admirateur pas du tout secret

 


C'est fini pour cette fois-ci, mais si jamais, vous souhaitez envoyer d'autres messages, ce n'est pas interdit ! C'est même obligatoire encouragé ! Je vous garantis l'anonymat, donc n'hésitez pas ! Vous avez donc jusqu'au 28 février 23h59 HF/17h59 HF pour m'envoyer vos messages !

 

 

 

 

 

 

Violet

Février, le mois qui accueille la journée de l'amour. L'amour dont la couleur n'est autre que le rouge. Le rouge passion qui anime nos cœurs. Notre maison n'est pas trop rouge, on laisse ça à Gryffondor, ici nous préférons le bleu. Vous voyez où je veux en venir ? Rouge, bleu... Et oui ! Parlons de cet étrange mélange qui nous offre le violet.

Le violet, cette couleur qui est psychologiquement radicale : soit on l'aime, soit on la déteste. Pourtant, elle est reliée à de nombreuses significations et représentations.

C'est la couleur du rêve, de l'esprit élevé, de la créativité et de l’apaisement aussi. Elle représente la spiritualité en s'opposant au matérialisme. Elle a un réel pouvoir de calmer certaines émotions violentes comme la colère ou l'angoisse. Elle aide à la méditation.

On l'associe aussi à certains traits négatifs : la solitude et la mélancolie.

Le violet a beaucoup de nuances mais malheureusement, peu de couleur vont bien avec elle. Peut-être que c'est pour ça qu'elle se trouve souvent esseulée.

Pour ce mélange de rouge et bleu, je vous propose de manger un peu de violet ! Ce soir ce sera des aubergines et du raisin (vous avez le droit de le consommer en jus mais pas en vin !). Moi je vous le dis (même si ce n'est pas très classe) : N'est jamais constipé celui qui mange violet !

Pour parler un peu botanique, je me dois de vous parler de la violette évidemment ! Cette fleur discrète et sans prétention est un symbole de timidité. Offrir une violette, c'est avouer un amour secret que l'on n'ose pas mettre en avant.

Côté plante magique, je vous parlerai du figuier d'Abyssinie dont le fruit est la figue, aussi appelée Figuedor qui, d'une couleur violet foncé, est très utile en potion (potion de Ratatinage ou élixir d'Euphorie).

Pour finir avec cette couleur, car je ne vais pas vous saouler avec tous ce qui est violet (même si c'est ce que je fais jusque là), je tiens à mettre en avant l'améthyste qui est une très beau minéral plein de vertu. Avec sa couleur violet envoutant, il a le don de vous apaiser et de favoriser l'imagination et la créativité. De plus, si vous avez de mauvaises énergies chez vous, l'améthyste vous aidera à nettoyer votre intérieur (il faudra quand même faire la poussière de temps en temps).

Alors, ne trouvez-vous pas cette couleur magique ? Je me demande même si ce ne serait pas une belle idée de changer notre maison de style... Car je trouve que le violet représente beaucoup de valeur de Serdaigle. Et vous, quel est votre avis sur le violet ?

 

 

 

 

 

 

Le débat inutile mais néanmoins passionnant du mois

 


 

Bonjours les grosses têtes !

Je sais que vous adorez débattre de tout et de rien. Y a qu'à voir la tête du discord un samedi matin pour se rendre compte de ça. (Oui oui, on vous voit débattre des personnages de Harry Potter de bon matin alors qu'on a même pas fini notre café...)

Toujours est-il que mon dernier débat inutile mais néanmoins passionnant n'a pas eu beaucoup de succès. Seul Carter y a répondu. Au moins, lui et moi, on est d'accord. Si un chat porte un pantalon, il n'y enfile que les pattes arrières, celle de l'avant sont réservées au pull !

Bref, cette question appartient au passé. J'ai un nouveau débat à vous soumettre.

Je discutais l'autre jour avec un ami de longue date (oui oui, j'ai des amis) qui me disait qu'il avait vu le jour la nuit. Ni une, ni deux, j'ai saisi l'occasion pour en débattre dans le chicaneur. Comment ça, voir le jour la nuit ? C'est complètement impossible ! Enfin, il me semble... D'où ma question :
 

Peut-on voir le jour la nuit ?


Je m'attends à un débat passionnant, digne du discord de Serdaigle un samedi matin ! A vous les commentaires !

 

Dimanche 24 décembre 2023

24 Décembre - Mon beau sapin

Nos Poufsouffle ont du talent ! Oui mesdames et messieurs, du talent artistique à ne plus savoir qu'en faire. Alors que Noël va bientôt pointer le bout de son nez, j'ai fait le tour des bureaux des Crocs du Blaireau en quête du PLUS BEAU sapin de tous les temps.

" Mes qualitées en dessin restent limitées aux bonhommes en baton " - Ambrine

Classique, simple. Simple, classique. Le sapin que tout un chacun possède dans son salon. On notera les boules jaunes et bleu, en accord avec notre partenariat actuel. 

" Voilà j'ai donné toute mon âme " - Wellan

LA nouveauté de cette année 2023 : la sapin à dérouler. Vous le posez sur le tronc et faites descendre votre appareil à sapin. Un gain de temps non négligeable. Supplément varicelle pour cet exemple.

" Une dinde sur un tabouret c'est assez original ? " - Anthéa

Pas sûre que sur ce coup Anthéa ai bien compris la consigne. Même si ce sapin est aussi jaune que notre blason, il semble plus approprié en étoile de tête qu'en véritable conifère. Affaire à suivre...

" On a des artiste ici " - Ellie

On rentre dans le mood proche de Noël avec les petits cadeaux et l'ambiance neigeuse. Un très joli sapin qui semble flotter (svp dites-moi que je suis pas la seule qui vois un sapin flottant !)

" J'y ai mis tout mon cœur " - Iseult

Un sapin dans la veine de son prédécesseur, mais qui vous piquera moins les fesses quand vous vous baisserez pour ramasser un cadeau ! Une fournée de détails pour votre plus grand plaisir.

" Voilà pour moi ! " - Emma

Dit-elle avec le plus grand calme alors qu'elle nous partage son chef-d'oeuvre. Il ne manquait plus que la cheminée pour que je m'y crois déjà ! Par contre, je m'interroge sur la forme de ces emballages cadeaux...

 

C'est donc avec ce dernier article que le Chicroneur termine sa collaboration. Je tiens à remercier ma très chère binôme Chroniqueuse en Chef, avec qui j'ai pu partager tout un tas d'idées farfelues afin que nous puissions vous présenter cette édition collaborative. Merci à toute l'équipe du Chicaneur de nous avoir accueillis et d'avoir fait régner une aussi belle entente durant ce mois de Décembre. Et merci à mes chers Chroniqueurs, qui ont dû supporter mes bip de harcèlement pour rendre leurs articles à temps. Merci pour tout. 

vendredi 22 décembre 2023

22 Décembre - La #Réserve en folie

Dis-moi, le Moine Gras, qu'est-ce qui s'est passé dernièrement à la #Reserve ?

Oh, Poufsouffles, venez ici que je vous raconte. Entre Halloween et Noël, il y a eu de l'activité dans ce coin là ! Tout d'abord, rien de mieux pour se mettre dans l'ambiance qu'un petit peu Taboo. Après quelques petites invocations et coïncidences, on a vite pu comprendre pourquoi les Poufsouffle n'étaient pas des Serdaigles... Enfin bref, une petite erreur de vocabulaire ou d'orthographe ne fait jamais de mal à personne, après tout. Mais pardonnons-les, ça s'éloignait beaucoup du mot "manger" après tout.

Et, pour finir la jolie soirée, nous avons dû donner un peu de culture à Emma, qui pensait que Chat Noir de Miraculous était le méchant. Pardonnez-là, parce qu'après tout, ça fait beaucoup d'animaux dans une même histoire. Elle a tout de même osé osé dire "Whaaat c'est un papillon ce machin ?". Oui même notre seveuse dit beaucoup de bêtises (ça reste tout de même étrange qu'un papillon soit méchant) C'est pour cela qu'elle a besoin d'une elfe pour la remettre sur le droit chemin.

Peu après cette incroyable soirée Taboo, les Zombies ont envahi la salle commune! Oui la soirée Zombies Attack nous a révélé que se sont nos deux préfètes qui ont invité les zombies dans notre très chère salle commune, on ne plus leur faire confiance! Durant la soirée, Ivy a tapé un scandale car il a été dit du mal du film "L'étrange Noël de Mr.Jack", l'une d'entre nous ne l'a jamais vu et une autre n'a pas aimé. Tout cela a débouché sur des quiproquos assez marrant et sur un 1,2,3 soleil (oui à Poufsouffle nous sommes des enfants!), voyez plutôt :



Et en passant Aileen a balancé Ivy, sans gêne (oui oui elle a osé :o) sur le fait qu'elle ne savait pas qu'une soirée Taboo avait eu lieu quelques semaines :')
Le mois de novembre a également été rythmé par une loterie. Un petit jeu nous a permis de remarquer le talent d'artiste qu'il régnait dans notre maison, et qui n'est évidemment plus une légende ! Savez vous par exemple que des poètes inspirés vivent parmi nous ? Voici la preuve en image, et encore en image. Mais ce n'est pas tout. Maniant leurs pinceaux à la perfection, n'oublions pas nos artistes, dont une œuvre remarquable!

Pour finir, les Poufsouffle ont su se rassembler à la fin du trimestre pour participer ensemble, en force, à une inoubliable soirée pointage et se lancer vers le trimestre suivant ! J'espère que vous ne l'avez pas loupé, mais je vous en propose un extrait pour vous consoler, au besoin. 

Et dit, le Moine-Gras, qu'est-ce qui est prévu pour la suite ? 

Des surprises, de très jolies surprises... Je vous conseille de rester aux aguets !

 

mercredi 20 décembre 2023

20 Décembre - Un Noël sauvage

La magie des saveurs combinée à la délicatesse de la pâtisserie se dévoile dans ce gâteau irrésistible aux nuances Poufsouffle. Pour réaliser cette douceur, un mélange parfait de biscuit spéculoos et d'une crème aérienne à base de fromage frais et blanc, le tout sublimé par des touches subtiles de citron. Venez avec moi pour un voyage culinaire dans l'univers gourmand de Poufsouffle !

Prérequis : Les Ingrédients de la magie culinaire

Pour ce délice, réunissons les ingrédients qui feront danser nos papilles :

Pour le biscuit :
- Biscuits sablés ou spéculoos (optez pour ces derniers, une décision pleine de gourmandise)
- Beurre demi-sel (car évidemment, pourquoi s'en priver ?)

Pour l'appareil (le cœur du gâteau) :
- Fromage frais Nature,
- Fromage blanc Nature,
- Crème liquide (le soja fonctionne tout aussi bien),
- Sucre (j'ai utilisé du sucre complet pour une teinte jaunâtre digne de Poufsouffle),
- Jus de citron.

En route : Les sortilèges de préparation

Étape 1 : La genèse du biscuit magique

Commencez par écraser finement les spéculoos avec un pilon et un mortier. Réalisez une mixture de ces merveilles pour obtenir un biscuit d'environ 2 centimètres.



Faites fondre doucement le beurre demi-sel à feu doux. Une fois liquide, incorporez-le aux spéculoos broyés. Mélangez délicatement jusqu'à obtenir une pâte brune, grumeleuse, et des étoiles dans les yeux. Disposez cette mixture dans des emporte-pièces aux côtés amovibles (je n'en avais pas, ce fut une aventure un peu cassante !), puis laissez reposer au frigo.

Étape 2 : L'envoûtement de l'appareil

Dans un grand chaudron – pardon, un grand saladier – mélangez tous les ingrédients, à l'exception de la crème. Utilisez un fouet pour une alchimie en douceur.

Dans un récipient distinct, montez en neige votre crème liquide jusqu'à ce qu'elle double de volume, puis incorporez-la à la préparation précédente. Une crème fouettée est la clé du succès (si l'endurance vous manque, la crème épaisse est tout à fait tolérée).

Goûtez et ajustez la potion avec un soupçon de sucre ou de citron si nécessaire. Versez cette préparation céleste sur les biscuits, et laissez reposer pendant 24 heures pour une infusion parfaite des saveurs.

La magie finale : Décor et envoûtement

Une fois le gâteau solidifié par la magie du repos, démoulez-le et laissez libre cours à votre créativité pour le décorer.

Pour ma part, j'ai utilisé du sirop de cramaillotte et des pétales de pissenlit pour l'un, tandis que l'autre a été sublimé par un sirop de baies de sureau et une divine confiture d'orange.

Bonus : La potion secrète de cramaillotte

Pour concocter cette potion enchanteresse, suivez ces étapes dignes d'une sorcellerie culinaire :

- Récoltez 1kg de fleurs de pissenlit,
- Lavez soigneusement les fleurs et détachez les pétales que vous disposerez dans un chaudron,
- Ajoutez de l'eau et du sucre à cette potion florale,
- Laissez doucement bouillonner, puis embouteillez pour la magie infinie.

Vous pouvez passez à la délectation d'un gâteau digne des festivités les plus féeriques de Poufsouffle, où chaque bouchée révèle une magie nouvelle. À déguster avec gourmandise et un esprit ouvert à l'aventure culinaire !

Lundi 18 décembre 2023

18 Décembre - Promis, vous y survivrez !

C'est l'hiver, c'est donc la saison pour désespérer. Pas de fleurs, pas de soleil, pas de joli ciel dégagé. Non, juste de la grisaille, de la pluie, du froid, et encore du froid. De la neige pour les très chanceux. Alors oui il y a de quoi râler très fort. C'est d'ailleurs ce que je fais sans problème, n'ayez pas de doute ! Mais, pour sortir de cette tristesse hivernale, j'ai décidé de faire une liste des avantages de l'hiver. Et, soyez surpris ou non, mais au bout de 3864 minutes de réflexion, j'ai enfin réussi à la commencer. C'est dur à trouver, mais il y a bien quelques avantages, tout de même.

1- Vous pouvez vous transformer en Hagrid en un claquement de doigts
N'allez pas me demander pourquoi c'est un avantage. S'il vous plaît. Mais, après tout, pluie = parapluie. Parce que sinon l'eau ça mouille, et on a encore plus froid.
Donc, il est temps de sortir votre plus beau parapluie et de lancer des sorts à tous ces moldus qui regardent bizarrement votre accessoire rose pétant. Il est pas beau mon parapluie ?
 

2- Mary Poppins, me voici !

Une fois que vous l'aurez déplié, vous vous rendrez compte que parapluie + vent = c'est pas cool. Effectivement, vous n'allez pas vous amuser à poursuivre votre parapluie. Enfin, une fois que vous l'aurez rattrapé, vous pourrez vous sentir voler avec lui, dans un départ aussi classe que celui de Mary Poppins. S'il y a trop de vent, vous aurez aussi l'option : mon parapluie s'est retourné et je n'arrive carrément pas à bien le remettre. Dans ce cas, pas d'autre choix. On range tout ça, on affronte la pluie et on finit trempé de la tête aux pieds. Petit mood Nemo, on sait jamais si vous rencontrez un poisson dans une flaque d'eau.

3- Un bon chocolat chaud !
En rentrant de votre balade, vous pourrez au moins vous réconforter avec un bon chocolat chaud, qui fait du bien aux mains gelées. C'est le plus grand avantage incontestable de l'hiver : on y rajoute un bon gros pled ,des petits biscuits, un canapé moelleux et un joli film, et on arriverait presque à en oublier le temps dehors. Jusqu'à ce que l'on se rende compte qu'à force, on a plus de lait et qu'on doit ressortir.

4- Les chamallows grillés
Qui viennent parfaitement compléter le chocolat chaud. Alors, les chamallows c'est trop bon. Grillés, c'est inégalable. En hiver, à côté du bon feu de cheminée, c'est le rêve. On se régale et on a chaud en même temps, c'est inimaginable ! Évidemment, vous avez tous une cheminée assez grande pour y faire passer le père Noël chez vous. Évidemment. Conclusion : c'est bon mais c'est un idéal inatteignable. Dommage.

5- Les gens.
L'hiver il fait froid et tout le monde est aigri. Ça se comprend. Mais au moins, ça évite plein de trucs. Personne n'ira te parler à 8 heures du matin alors que t'es pas encore réveillé. Normalement, les personnes de constitution réelle passent en mode : "économie d'énergie" sur cette période. En plus, t'as toutes les bonnes raisons au-dessus pour rester coincé sous ton plaid avec ton pull et ta bouillotte.

Je m'arrête là pour cette fois. Courage à tous ceux qui rêvent de soleil toutes les nuits, le printemps finira par revenir !!

- page 1 de 111