Lundi 10 juin 2019

Editorial N°112 - Juin 2019

Si vous vous êtes déjà demandé à quoi ça ressemble d'être promu à la tête du Chicaneur, je peux au moins vous dire que pour moi, c'est passé par trois phases principales.

Le deuil de la précédente CeC, la joie de la promotion, et pour finir la prise de conscience qu'à partir de maintenant, je vais devoir rédiger tous les éditos moi-même.

Après avoir pris soin de me complaire dans le déni pendant une bonne semaine, jusqu'à ce qu'I.C. me fasse gracieusement remarquer mon outrageuse incompétence, j'ai compris que je ne pouvais pas repousser plus longtemps le moment fatidique. J'ai donc regardé autour de moi à la recherche d'une âme malchanceuse à qui déléguer, mais les chroniqueurs qui, un instant plus tôt bayaient aux corneilles en se gavant de cookies, eurent soudain l'air d'être surchargés et profondément absorbés par leur travail.

C'est ainsi que je suis entrée dans une dernière phase, celle de la résignation. Souhaitez-moi bon courage (Ou paix à mon âme si, tout comme moi, vous doutez de ma capacité à survivre).

Bonne lecture.

Hommage à Ellena

MIRABELLE BOUTONDORE
Par Merlin! quand Joshua, de la Direction est parti,
A vrai dire l’heure était grave, c’était pas l’euphorie.
Avec un fier panache, tu as repris les rênes,
C’est clair, tu avais déjà le port d’une Reine.
Grâce à toi, on sait qu’on est sauvé, Ellena.
On a même fait une super bamboula.
 
C’est vrai que tu quittes ce brave Chica ?
Pour nous, c’est simple : on ne veut pas.
Franchement, c'est une horreur sans nom,
On songe carrément à faire une Révolution,
Déjà dans le ciel, se pointe un lourd nuage,
D’ailleurs, l’équipe restera-t-elle sage ?
 
Les arguments ne nous font pas défaut,
Tu sais, on en a des tas, sous le chapeau.
Qui nous ravitaillera en cookies? Punaise !
Rainette a ses vapeurs, elle est mal à l’aise.
Nous, on veut encore lire tes petits mots doux,
Quand on n’est pas tout à fait dans les clous.
 
Et bien, voilà, je crois que tout est dit,
C’est comme ça et, tu l’as bien compris,
Chroniqueuse en Chef, ici on t’a sacrément aimée,
Là-bas, comme Reine de la Tour, on va t’adorer.
Avec Celty, chaque mois, l’équipe se motivera
Sans trêve ni repos, pour t’offrir de beaux Chica.
 
L’heure a sonné,
Il faut te laisser.
Nous on va travailler,
Et toi tu vas régner.
Viva, viva,
Viva Elenna !
GALAHAD SCAMANDER
Très chère Ellena,
Ou peut-être devrais-je t'appeler ma reine ?
Il est difficile de ne pas t'admirer.
Les Serdaigle ont de la chance de t'avoir
En tant que CeC d'abord, puis DDM.
Tout te réussit pour une bonne raison :
Tu as du talent. Beaucoup.
Et tu hérites enfin du trône que tu mérites.
Signé : le futur occupant des cachots.
CARRIE LIGAN
Il ne t'aura fallu que quelques mois à la tête du Chicaneur pour rendre son prestige à ce journal qui avait tant besoin d'amour. Tu as su motiver tes équipes pour rendre des articles et des bannières de qualité, mais tu as su apporter une touche en plus. Soudain, on sent que les gens se sont investies dans le journal par envie et pas par obligation. Tout ça en jonglant avec une matière et une formation à gérer. Combien auraient pu en faire autant ?! En tout cas, tu laisses une empreinte sur ce journal et je n'ai aucun doute que tu sauras faire un travail tout aussi magique avec ton nouveau poste. Encore félicitations à toi pour tout ce que tu as réalisé. Un vrai exemple pour tous les petits aiglons de la maison.
LAIZA SKELETON
Je te félicite pour le travail que t'as fais pour le Chicaneur, digne successeuse de moi-même. Je suis sûr que tu vas envoyer du pâté à la tête de l'empire de Serdaigle. Bonne continuation <3
JOSHUA MCCARTHY
Ellena, je te souhaite un horrible mandat au poste de DDM. Faut vraiment pas être maligne pour penser que tu peux me remplacer, et pire, m'expulser ! Allez tchao.
ELEA LOOHEST
Je ne savais pas trop quoi te dire, Ellena. Si ce n'est que tu as su faire bouger des choses au Chicaneur. J'ai été contente de grapher sous ta direction, même si ce fut court. C'est pourquoi je t'offre ce petit avatar. J'espère qu'il te plaira et j'ai déjà hâte de voir toutes les belles choses que tu feras à la tête de Serdaigle !
ALASKA GUMP
J'aime pas écrire ce genre de choses parce que ça sonne un peu comme un au revoir. Alors que pas du tout puisqu'on va beaucoup te voir en salle commune ! Je dois dire que c'était bien trop court cette période où j'ai bu bosser avec toi mais c'était vraiment cool et instructif. Je sais que la maison Serdaigle a gagné une très bonne DDM car tu étais déjà plus qu'à la hauteur à la tête du chicaneur. Je te souhaite donc une bonne continuation (avec la conquête du site tout entier, hein ?).
JESSICA WONDERS
CATHERINE SPINNET
Ellena, nous avons travaillé ensemble au Chicaneur. Même que tu y étais déjà quand j'avais fait mon entrée en tant que Chroniqueuse. Après quelques années, c'était la moindre des choses que tu deviennes CeC. Cependant, la page se tourne déjà. J'étais triste de voir que tu devais laisser ta place de CeC, car tu as fait de belles choses en très peu de temps. Tu as fait avancer le Chicaneur. Maintenant, tu deviens notre DDM et on se retrouve à travailler ensemble. J'étais tellement contente que tu poses ta candidature et j'avais hâte de retravailler avec toi. Serdaigle se retrouve encore une fois entre de bonnes mains. Gros bisous
LANA BENNETT
Ellena est la douceur incarnée. Elle est toujours à l'écoute, toujours là quand on a besoin tout en sachant nous rappeler à l'ordre avec bienveillance. Je la voyais un peu comme une maman au chicaneur, elle a su apporter une belle dynamique au journal et elle a su bien s'entourer. Je devrais être triste pour le Chica qu'il perde une telle CeC, mais je vais faire un peu mon égoïste parce que je suis trop contente de travailler avec elle en tant que DDM. Et puis il est entre de bonnes mains avec Celty. Vous n'êtes pas au bout de vos surprises, la Jones ne va pas s'arrêter de briller !
GABRIELLE ROXANNE
ELLANA SPLEEN
Que dire ? Un grain de folie, de la gentillesse, une motivation sans faille, une CeC en or (et maintenant une DDM en diamant), de l'humour, une petite douceur... Tu es un peu de tout ça à mes yeux ! C'est toi qui m'as accueillit au Chicaneur, qui m'as offert cette opportunité d’explorer un exercice tout nouveau pour moi en matière d'écriture, et de m'investir dans ma maison au travers de son journal. Et pour tout ça je te remercie, comme je te remercie de ces mois passés dans le Chicaneur à tes cotés, tes encouragements et tes petits coup de pression tout doux. Sans aucun doute, ça va me manquer. Heureusement, tu ne pars pas bien loin ! Je compte sur toi pour nous ramener des fournées de cookies dont toi seule à le secret !
DAKOTA GILBERTI
Tu as été l'une des premières personnes à qui j'ai parlé dans le château et nous étions encore élèves. Maintenant, nous sommes adultes toutes deux et tu es toujours la même personne formidable. Félicitations spéciales pour ta dernière promotion. La maison Serdaigle a de la chance de t'avoir comme DDM.
ROMANE SLATER
La joie d'avoir pu travailler avec toi est immense. Te voir évoluer au sein du Chicaneur a été formidable et te voir maintenant prendre ton envol pour des responsabilités plus grandes, laisse alors afficher un sourire sur mon visage. Je te soutiendrai jusqu'au bout. ♥
CELTY ROZE
C'est grâce au Chicaneur que j'ai eu la chance de faire ta connaissance. Ça a été un pur plaisir de former un duo avec toi, écrire des articles ensemble, passer toute une soirée à répondre à des sondages beaucoup trop longs. J'ai adoré encore plus te seconder en tant qu'illustratrice en chef et brainstormer avec toi sur des idées de projets. En près de trois ans au Chicaneur je crois que je n'ai jamais autant apprécié y bosser que ces derniers mois en ta compagnie. Merci pour tout ce que tu as fait, je vais faire de mon mieux pour prendre soin du bébé que tu m'as légué.

Lettre ouverte au Chicaneur

Disclaimer : Alors oui, ça va être un gros racontage de vie. Âmes blasées s'abstenir.

Cher Chicaneur,

Il y a presque quatre ans, je revenais sur Poudlard12 après un an et demi de pause. Et devine quoi ? Tu es la première chose à laquelle je me suis raccrochée. C'est vrai, je ne connaissais plus personne, ni chez les Serdaigle, ni dans l'EdM, ni ailleurs. Et tu étais là, tendant les bras. Alors j'ai foncé. Résultat, quatre ans après, je suis toujours là et tu y es grandement pour quelque chose. Pendant trois années, quand je ne pouvais pas être active autant que je le voulais, c'est toi qui me raccrochais au site. J'ai pu rencontrer différents Chroniqueurs. J'en ai vu arriver, partir, revenir. Et moi, je suis restée. Je ne vais pas mentir, je n'ai pas été la plus impliquée pendant trois ans non-stop, bien sûr que j'ai eu des petits coups de mou. Mais je ne voulais pas perdre ce lien qui me raccrochait à Poudlard12 sinon, je savais que j'allais lâcher. Et heureusement, car je suis encore là, plus motivée que jamais. Dire que j'ai fini par être ta CeC ! Ça, c'était un sacré bonheur pour moi. L'occasion parfaite pour concrétiser plus de trois ans de travail. J'ai pu voir ce qui avait marché ou pas, j'avais des idées plein la tête, certaines que j'ai eu le temps de réaliser, d'autres non. En même temps, quatre mois, c'est court. Et je pensais sincèrement y rester plus longtemps mais comment aurais-je pu rater l'occasion de m'impliquer pour la maison entière cette fois ? A travers toi, je contribuais dans mon petit coin, mais il est tout de même essentiel à la cohésion de Serdaigle. C'est dans tes éditions que les autres maisons peuvent savoir ce qu'il se passe derrière notre heurtoir. Ceux qui pensent que les journaux de maison sont de simples accessoires se trompent lourdement.
J'en ai connu des CeC, des collègues, des éditions spéciales, des thèmes, des changements de ligne éditoriale... Pendant quatre années, j'ai écrit des articles pour toi. A raison d'une moyenne de deux articles par mois pendant un an, multiplié par quatre (mdr je vous fais faire des maths, bisous), ça fait environ une centaine d'articles. Ce serait te mentir si je te disais que je me souviens de chacun d'entre eux et certains devaient être vraiment mauvais. Mais l'important, Chicaneur, c'est que j'ai adoré les écrire pour toi. En réalité, je t'ai donné presque cinq ans et demi de ma vie, si je compte les années 2011/2012. Alors oui, je pense pouvoir dire que je te connais assez bien et que je sais que tu mérites de perdurer et d'avoir des personnes formidables qui écrivent pour toi et des lecteurs bienveillants. Forcément, pour moi, tu es le meilleur journal de Maison.
Alors c'est vrai, te quitter ça me fait bizarre et un petit (gros) pincement au coeur, je ne vais pas te mentir. J'aurai toujours un lien spécial avec toi et je suis heureuse de pouvoir quand même ne pas m'éloigner trop de toi.
Je te souhaite d'exister encore longtemps Chicaneur, et d'apporter à tout tes Chroniqueurs ce que tu as pu m'offrir, ne cesse jamais de représenter l'âme de Serdaigle. Et je sais que tu es entre de bonnes mains, celleS de Celty, mais aussi entre celles de l'équipe que j'ai eu la chance de côtoyer. Ne changez jamais, restez aussi imaginatifs et merveilleux que vous l'êtes actuellement <3

Publicité n°1

Les Pioupious !

 

Ce mois-ci je suis allée interroger les nouveaux sur leur ressenti par rapport à Serdaigle et à leur intégration dans Serdaigle. Cependant, seuls quatre d'entre eux m'ont répondu.

 

Voulais-tu être à Serdaigle ?

On remarque qu'une majorité le voulait, mais qu'une personne a laissé faire le Choixpeau. Cependant, aucun d'eux n'avait pour but d'aller dans un autre maison (heureusement pour eux, je pense qu'ils n'avaient pas envie de visiter les cachots !).

 

T'es-tu présenté en salle commune ?

C'est Paul Delacour qui ne s'est pas encore présenté et il nous annonce qu'il compte le faire bientôt et que c'est principalement par manque de temps qu'il ne l'a pas encore fait.

 

T'es-tu senti.e bien accueilli.e ?

La réponse en orange/jaune est de Yeji et celle en vert est de Summer Pearson !

 

Participes-tu au programme de parrainage ?

Yeji est donc la seule à participer au parrainage, et c'est bien dommage ! Je ne vous ferai pas ma pub pour le mentorat, mais n'hésitez pas à aller faire un tour du côté du parrainage, c'est vraiment sympa !

 

J'ai ensuite demandé à nos nouveaux aiglons ce qu'ils pensent de Serdaigle. Yafarmin's nous dit : "C'est une maison qui nous représente bien, nous, les érudits". Yeji répond : "Peut-on vraiment avoir un avis sur la question ? C'que j'en pense c'est qu'ils envahissent Poudlard12 éhé ! Comme quoi ça se reproduit vite un aigle.". "C'est top, les amis" affirme simplement Summer. Et Paul termine sur "Ils sont très gentils".

 

Enfin, deux de nos petits nouveaux ont décidé de nous laisser un dernier mot ! Yeji a été assez troublée par le "petit mot" dont je parlais : "Hum... J'en ai plusieurs en tête, c'est quand même difficile de n'en trouver qu'un seul. Surtout que je viens d'en écrire 22. 23. 24. Bref. Je vais passer outre la question et répondre : j'vous nem tout le monde !". Et nous terminerons cet article avec une révélation de Summer ! "Je suis une réincarnation, allez, la bise".

Les ragots d'une fouineuse

Mirabelle elle-même serait bien incapable de vous dire quelle mouche l’a piquée. Toujours est-il qu’elle a outrageusement déserté les salles de cours pour roder en solo, un peu partout dans la Tour.

La fillette aurait pu se contenter d’explorer le Salon Mixte, celui dans lequel les rencontres filles et garçons sont, si ce n'est favorisées, du moins autorisées mais non! Excitée comme une puce, elle n'a pas pu s'empêcher de commencer ses maraudes par un lieu où elle n’a encore jamais mis les pieds pour la simple et bonne raison qu’il est exclusivement réservé aux garçons. Il s’agit bien évidemment de leur Dortoir.

C’est à croire que les gars préfèrent dormir dans la promiscuité ( oups je voulais dire " partager leur sommeil avec la collectivité " ). Comme elle s’y attendait, Mirabelle n’a pas trouvé de Dortoir privé chez les Aiglons, il n'y en n'a pas. Dès le mois de janvier, Marc Potter avait souhaité intégrer le seul Dortoir privé, celui du " Saule Rêveur ". Il faut admettre qu'il portait bien son nom. En effet, de ce Dortoir, il ne reste rien si ce n'est une fantomatique évocation, c’est Mimi qui le dit. Pour avoir passé une nuit entière à faire des bêtises de gamins avec lui, Mirabelle connait bien Marc. Elle en profite pour passer une petite annonce qui fera grand plaisir à son compagnon noctambule :

" Charmant garçon, bien sous tous rapports, cherche co-locataires pour ouvrir un Dortoir privé. Avis aux amateurs. "

Du coup, la jeune fille à la grenouille a dû se contenter du Dortoir des Nouveaux. Cette intrusion lui a appris quelque chose qui fait fi des préjugés éculés. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ici ça ne sent pas la masculine chaussette. A vrai dire, bon nombre de lits sont inoccupés, ceci explique peut-être cela.

Du côté des filles, le Dortoir des Nouvelles est une véritable ruche qui bourdonne de discussions animées, Mirabelle y fait des passages réguliers. Certains lits sont rangés « au carré » tandis que d’autres disparaissent sous des monceaux de fringues et autres accessoires féminins, sans compter les tas de bouquins et les piles de parchemins.

Malgré son légendaire sans-gêne, Miss Boutondore n’avait tout de même pas osé pointer son nez dans la salle de bains des garçons, en revanche, elle n’a pas hésité à se prélasser dans celle des filles. Elle a choisi le moment opportun puisque tout le monde - sauf elle - est en salle de classe. Ici chaque élève a laissé sa petite trace olfactive. Les mauvaises langues diront que le mélange des parfums de ces demoiselles, a pour effet de retourner le cœur mais, Mirabelle n’est pas de cet avis. Personne n'aurait idée de râler contre les senteurs des fleurs qui, dans la nature, se mêlent les unes aux autres.

Avec l’obstination qui la caractérise, pas inquiète pour deux sous, Mirabelle continue à faire sa fouineuse. Le Bureau de Serdaigle est drôlement calme, elle y était passée pour présenter ses vœux en janvier. A l’époque, Catherine, en bonne préfète, lui avait conseillé de frapper à la porte avant d'entrer. Qu’à cela ne tienne, chacun sait que Miss Boutondore est obéissante à l'extrême. Cette fois-ci elle s’est pratiquement fracassé les phalanges tant elle a frappé fort. L'huis n'a subi aucun dégât, dommage, c'eût été rigolo. Mirabelle est porteuse d’un ultime cadeau pour Joshua, elle le fait atterrir sur son bureau. Elle a confectionné un nœud papillon aux couleur de l’arc en ciel. Si Monsieur McCarthy l'ajuste correctement autour de son cou, il sera bôôô et sa femme acceptera peut-être de porter enfin son nom d’épouse. A moins qu'elle n'en profite pour l'étrangler, devenant par la même occasion Madame Vve McCarthy...

Un peu plus loin, la jeune Aiglonne tombe sur les présentations des Aiglons(ne)s pour leurs anniversaires. Elles sont plus déjantées les unes que les autres ! Ceux qui pensent qu’à Serdaigle on meurt d’ennui sous le poids du Savoir, sont tout de même amplement à côté de la plaque.

Ceci étant dit, quand on lit les « private discussions » entre Bleus et Bronze, on réalise qu’ils sont fidèles à leur réputation et soucieux de leurs études. Chacun transmet ses craintes et ses expériences. Les encouragements ne manquent pas, on se serre les coudes et on se soutient en cas d’échec. C’est à l’identique pour les projets de vacances, chacun apporte ses conseils ou ses petits trucs, en apparence anodins, ils sont souvent des pépites d’infos qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Il y a même des propositions de tarifs de groupe pour des escapades entre Aiglon(ne)s, des petits apéros à partager par-ci par-là, rien n’est plus sympathique, on ne va pas s'en priver. Il y a aussi le retour des « anciens », (coucou à toi, Serenity ) certains Aiglons les ont autrefois connus, heureux de les retrouver, ils laissent exploser leur joie. Les nouveaux expriment leur hâte de les croiser. On développe aussi des projets de devoirs en commun, on se donne rendez-vous pour des retrouvailles dans les années supérieures...

Et voilà, le titre était volontairement trompeur, il n'y a aucun ragot à se mettre sous la dent. D'ailleurs, pourquoi faudrait-il se pimenter la vie en cultivant exprès les plantes urticantes ? Elles n'ont pas besoin de nous pour proliférer. Les espèces bénéfiques sont nettement plus rares, elles n'en sont que plus précieuses.

Nous avons quelque chose de formidable à fêter ! Ellena, tu es maintenant la fleur centrale de notre royal bouquet bleu et bronze !

Des mouchoirs pour Mimi

Même sans violon, des sanglots longs résonnent

dans notre Tour.

Ce sont ceux de Mimi Geignarde.

Vous souhaitez vous détendre dans la salle de bains ? C'est peine perdue, grâce à Mimi votre rêve peut se transformer en cauchemar. Une petite envie de flirt dans une baignoire? C'est à éviter, ne grugez pas notre Revenante bleue et bronze. Frustrée d'une vie amoureuse qu'elle n'a pas connue, Mimi surveille cet endroit comme la prunelle de ses yeux.

Mimi n’aime pas les curieux mais aujourd’hui elle a été obligée de répondre à la plus curieuse de la Maison. Pour se venger, elle a laissé Mirabelle poireauter longuement dans les toilettes avant d'honorer la fillette de sa présence.

Mimi : " Encore toi ?! Mais quand est-ce que tu vas me lâcher la grappe ? Bon, dépêche-toi de me poser tes questions, je n'ai pas que ça à faire".

[NdR: Qu'est-ce qu'un fantôme peut bien avoir de si urgent à faire?]

Mirabelle lui demande immédiatement pourquoi les lieux d’aisance sont un endroit qu’elle affectionne autant alors qu’elle peut se promener partout dans la Maison. Mimi se vexe, Mimi râle :

Mimi : " Tu manques pas d'air toi ! Qu'est-ce que ça peut bien te faire que je préfère rester dans MES toilettes ? C'est tranquille ici, personne ne vient m'embêter. NORMALEMENT. Les gens n'osent pas venir ici, alors personne ne vient se moquer de moi."

Vous souhaitez intégrer, ouvrir un Dortoir? Il faudra passer par le Bureau des Dortoirs, c’est à dire par Mimi qui vous accueillera. Vous avez adopté un comportement d'une politesse exemplaire? C'est à fonds perdu, tout le monde sait de quelle façon Mimi dit "bonjour" : " Mais qu'est-ce que tu fous là toi?! Tu viens encore te moquer de MIMI?! "

Mirabelle lui a tout de même demandé de s’exprimer sur la surveillance qu’elle exerce sur des dortoirs qui, petit rappel intéressant, ne sont pas mixtes:

Mimi : " JE NE SUIS PAS UNE BABY-SITTER. Mais certains essaient parfois d'enfreindre les règles mais MIMI VEILLE AU GRAIN. Il n'y a que les dortoirs des nouveaux et nouvelles dans lesquels je ne vais pas. La Jones dit que je risque de les traumatiser. QUELLE INGRATE. Au moins McCarthy me traitait mieux."

Mirabelle : "Avez-vous le sentiment que c'est la Dolce Vita dans les Dortoirs? Auriez-vous prévu d'y mettre votre grain de sel? Envisageriez-vous une petite action? On se souvient de quelques animations qui, dans le passé, furent épiques."

Mimi : "SI TU TE RENSEIGNAIS AVANT TU SAURAIS CE QU'IL SE PASSE DANS LES DORTOIRS."

[NdR : Mirabelle s’était renseignée, bien évidemment.
Vous pensiez être épargné(e)s pour le restant de votre scolarité parce que vous occupez un private sweet home ? Que nenni, si cela lui chante, l'imprévisible Ectoplasme fermera tous les dortoirs et imposera ses conditions pour leur ré-ouverture. Telle une tornade, Mimi vient d’ailleurs de débarquer dans vos appartements privés, tout s'est envolé, lettres intimes, sous-vêtements, photos... Sans vergogne, elle vous accuse d'être incapables de ranger vos affaires. Il faut s'attendre au pire, Mimi se tord de douleur parce que le beau Joshua l'a laissée en plan. Elle avoue à Mirabelle que son seul regret est " de ne plus pouvoir espionner l’Empereur quand il se changeait dans son bureau ". De rage, elle a verrouillé tous les Dortoirs privés. La Geignarde mijote sa vengeance, elle montera les Aiglon(ne)s les un(e)s contre les autres. Foire d'empoigne assurée! Mimi régente, Mimi espionne, Mimi est au spectacle, Mimi jubile. Pour autant, elle ne cesse pas de se plaindre.]

Mirabelle : "A titre de fantôme, vous avez l'occasion de croiser la discrète Dame Grise. Est-ce que vous vous entendez bien toutes les deux? Pourriez-vous me parler d'elle?"

Mimi : " Non. Tu viens pour parler de moi et tu veux qu'on parle de la Dame Grise. MIMI NE MERITE PAS CA."

Mirabelle tente sa chance avec un autre personnage emblématique de la Maison :

Mirabelle : "J'aimerais que vous évoquiez ce vieux Merlin qui, toujours grincheux, picore volontiers les oreilles des Aiglon(ne)s? Quels rapports entretenez-vous avec lui ?"

Mimi : "Il a bien raison ! Vous vous moquez de lui comme vous vous moquez de Mimi ! Moi je ne peux pas vous picorer les oreilles, alors il le fait pour moi."

Mirabelle : "La direction de Serdaigle a récemment été confiée à Ellena Jones. Selon les rumeurs qui circulent dans les canalisations, elle aurait l'intention d'ériger un donjon. Récemment, pour une broutille, une simple erreur de lettre dans son prénom, elle a menacé une gentille élève d'un séjour en cachot. Qu'en pensez-vous?"

Mimi : "Je sais qu'elle s'entend bien avec ses préfètes et qu'elles OUBLIENT MIMI. Et je suis bien d'accord, il faut agir vite avec les élèves stupides ! Quand on ne sait pas écrire un prénom, ON N'A RIEN A FAIRE A SERDAIGLE."

Mimi s’épanche dans un torrent de larmes, elle est persuadée que cette connivence abusive entre Lana, Catherine et Ellena a provoqué le départ de Joshua.

Mirabelle : "J'imagine que vous avez des tas de choses à raconter, des détails que je n'ai pas abordés. Si vous souhaitez en parler, je suis toute ouïe."

Mimi : "Je pense t'avoir accordé beaucoup trop de temps ! Alors maintenant, LAISSE MOI TRANQUILLE. De toute façon je sais bien que tu vas te moquer de Mimi dans ton article, c'est TOUJOURS COMME CA."

C'est dans des pleurs stridents que Mimi Geignarde s'en est allée, traversant dramatiquement le mur des toilettes.

Mimi : "Tu crois que je ne sais pas ce que les gens disent de moi dans mon dos ? La grosse Mimi ! Mimi la moche ! Mimi geignarde, Mimi râleuse, Mimi minable !"

Mirabelle, Miradote, Mirage, Miragondin, Mirador... regarde tristement son calepin, il est trempé, il a été éclaboussé par quantité de larmes et postillons. La prochaine fois, elle apportera une boite de mouchoirs pour Mimi.

Psychotest

La chute d'AHOU AHOU

AHOU AHOU AHOU

25 mai 2019. Pas un chat dans les couloirs du Château, même pas de Bdragon fabriquant du jus de chaussettes.

AHOU AHOU AHOU

Dans le parc, même pas un lutin de Cornouailles pour vous tirer les cheveux. Rien qu'une symphonie lointaine provenant du stade.

AHOU AHOU AHOU

Dans les gradins, c'est la folie. Dans les vestiaires, c'est la panique. Matoutou motive ses troupes. Une grande finale, c'est pas rien.

AHOU AHOU AHOU

Ça y est, les joueurs bleus et bronze entrent sur le terrain, sous l'acclamation endiablée des Aigles. En face d'eux : les Serpents.

AHOU AHOU AHOU

Et c'est parti, le souafle s'élance vers le ciel, les balais sifflent dans les airs. La tension monte d'un cran supplémentaire.

AHOU AHOU AHOU

Voilà déjà une minute que les Aigles retiennent leur souffle dans les gradins. Le Vif d'or est là, sous leur yeux.

AHOU AHOU AHOU

Deux minutes. La balle dorée disparait dans une main, celle de Kindred, malheureusement.

... RIP ...

Et oui, le match est fini. Les Serpentard gagnent, une fois de plus. Tant pis, on sirotera quand même une bièraubeurre, histoire de lancer encore une fois notre beau cri de guerre.

AHOU AHOU AHOU

C'est pas grave si ...

C'est pas grave si... Tu es le roi ou la reine des boulettes, il en faut bien un(e).

C'est pas grave si... Ton hibou se trompe de destinataire et envoie ta déclaration d'amour dans la volière d'un(e) inconnu(e). Tu recevras les baisers d'un quidam que tu ne connais pas, ça fait toujours plaisir.

C'est pas grave si... Tu effaces accidentellement l'édito de la CeC en voulant tester un nouveau style de mise en page.

C'est pas grave si... Tu prépares un magnifique topic, ou post, ou hibou et que tu fais une fausse manip.

C'est pas grave si... Tu zappes une deadline, entre toi et moi, les chiffres, les dates tout ça, je n'y pige rien non plus.

C'est pas grave si... Tu t’emmêles les pinceaux avec les Pnj.

C'est pas grave si... Tu oublies la réunion la plus importante de la Coupe parce que, la veille, tu as abusé du Whisky Pur Feu.

C'est pas grave non plus si... Tu comprends pas ce que raconte le patron parce que t'as mal au crâne. Tu liras le compte-rendu plus tard.

C'est pas grave si... Tu oublies de lancer une animation, on t’achètera un Rapeltout.

Bref. C'est pas grave si... Tu fais partie du personnel, ça arrive. Et tant pis pour la collection de badges de Merlin.

Publicité n°2

Big Pioupiou



Keep Calm and ...

 


Outlander - Diana Gabaldon - Roman
Suggestion d'Alaska

Écosse, 1945. Après une longue séparation due à la Seconde Guerre mondiale, Claire Randall, infirmière de la British Army, et son mari Frank, professeur d'histoire, tentent de se retrouver pour une deuxième lune de miel à Inverness, en plein cœur des Highlands. Pendant que Frank entreprend des recherches généalogiques sur sa famille, Claire visite les environs. Après avoir entendu parler de coutumes locales liées aux cultes druidiques, elle décide d'aller voir par elle-même les menhirs de la colline de Craigh na Dun. Par un moyen inconnu, elle finit par traverser les pierres et se retrouve plus de 200 ans en arrière, pendant les rébellions jacobites de la première moitié du 18e siècle.

Cette saga ne compte pas moins de huit tomes. C'est beaucoup, me direz-vous, mais ça vaut le coup. Certes il faut enchaîner des pavés, pas toujours fluides à cause de certaines descriptions et longueurs un peu chiantes. Mais le reste n'est que pure merveille. J'ai eu un gros coup de cœur pour ces livres, les personnages et l'univers. La saga est en cours d'écriture et ça prend du temps, puisqu'elle est tout de même basée sur des faits historiques. J'aime beaucoup le traitement des personnages, celui de Claire étant clairement un personnage féminin fort, et j'ai appris pas mal de trucs sur le folklore écossais, ce qui est assez cool ! Et puis, petit plus : une série existe, elle suit la trame des bouquins héhé.

Disclaimer : Scènes violentes, sexe.


L'intégrale des jurons du capitaine Haddock - Albert Algoud - BD
Suggestion de Mirabelle

Pour le chaste Archibald, l'insulte et le Grand Art vivent une romance amoureuse depuis de nombreuses années. En dépit des apparences, aucune grossièreté ne franchit les lèvres de notre bouillant capitaine, même quand il sort de ses gonds avec la puissance et l'énergie qui le caractérisent.

Quelques 90 pages, agrémentées d'illustrations bien choisies, sont à lire et à regarder avec délectation pour le simple plaisir mais, ce n'est pas tout! L'organisation des termes par ordre alphabétique nous offre la prononciation, l'étymologie, l'histoire du mot… Par le truchement d'une lecture ludique, on apprend des tas de choses.
Afin de ne pas priver le futur lecteur de succulentes découvertes, je donne un seul exemple : "nyctalope". Ce mot, empli de suggestions auditives qui peuvent être scabreuses si on a l'esprit gaulois, désigne tout bonnement un être affecté d'une maladie ophtalmique : il voit mieux la nuit que le jour. Merlin, notre "bien aimée" mascotte est juste nyctalope.
Le format de l'ouvrage est pratique, la mise en page soignée, le papier utilisé est un pur délice pour nos sensations tactiles.

Disclaimer : Aucun.

 


Skam (version française) - David Hourrègue - Série
Suggestion d'Alaska

Chaque saison traite un personnage différent mais le contexte est toujours le même : une bande de potes au lycée qu'on va suivre durant plusieurs mois. Ainsi, la première saison de la version franco-belge est centrée sur Emma, la deuxième sur Manon et le cyberharcèlement, la troisième sur Lucas et l'homosexualité, le coming out et la bipolarité, et la quatrième sur Imane Bakhellal et la foi.

Je n'ai vu que la version française mais j'ai adoré (au départ c'est une série norvégienne mais adaptée dans plusieurs pays, et ils reprennent à chaque fois la même trame scénaristique). La saison 4 vient de se terminer et c'était tout simplement génial ! Le truc cool quand tu suis la série en cours c'est que les séquences sortent à l'heure même de ce qu'il se passe dans la série, ce qui t'aide à mieux rentrer dedans du coup. Tout comme chaque personnage a son compte instagram, ce qui rend le tout un peu plus interactif. Le fait que chaque saison traite un personnage différent et ses problèmes est très cool et m'a forcément fait un penser à Skins ! Pour ma part, j'ai eu un vrai coup de cœur pour la saison 3 o/ Oh et en plus, on peut facilement enchaîner les épisodes car les séquences ne durent que quelques minutes, ce qui ramène un épisode à 20 minutes à peu près. Pour la regarder, il faut se rendre sur france tv ou directement sur youtube !

Disclaimer : Aucun.

Le Roi est mort, longue vie à la Reine !

Nous pensions être libéré(e)s de Joshua. Nous pensions assister à l'abolition de la monarchie, que dis-je, de la tyrannie. Oui, nous pensions réellement vivre la fin de l'Empire. Nous avons oser rêver, ne serait-ce qu'un instant, à un avenir extraordinaire, plein de promesses. Nous imaginions déjà construire un Royaume neuf et innovant, synonyme de justice. Un Royaume audacieux, puissant et prospère. Oui nous voulions créer l'inimaginable et l'inédit dans toute sa splendeur pour notre nouvelle Directrice de Maison : Ellena Jones.

On dit souvent que les Serpentard sont maîtres de la tromperie. Mais je ne connais pire fourberie que celle d'annihiler tout espoir. Elle est arrivée comme ça, sans prévenir et pleine de douceur. Elle a bravement gagné nos cœurs et notre confiance et, quand elle a obtenu le trône, ce fut comme si nous pouvions respirer à nouveau. Pour la première fois depuis le règne de Joshua McCarthy, Diva bien-aimée, nous étions enfin libres.

Et elle monta les marches, lentement, avec grâce, la tête haute comme une vraie suzeraine. Et enfin : elle s'installa sur l'ancien siège de l'Empereur pour annoncer ses premiers décrets. Et nous, pauvres imbéciles ! Nous la regardions, des étoiles plein les yeux ! Ivres d'espoirs !

Qu'il est douloureux de voir ses rêves déchoir en deux battements d'ailes ! Qu'il est dur de réaliser notre bêtise ! "La Dictature, c'est pas fini !", dit-elle.

Décret N°1
Toute ton attention tu lui donneras.

Décret N°2
Point de remarque, tu ne feras.

Décret N°3
Sa personne tu célébreras.

...

Décret N°121 et dernier
En désobéissant, ta tête tu perdras.

- page 1 de 75